Nicole VAGNIER, maire de Lentilly, Pierre CASTOLDI, sous-Préfet de Villefranche-sur-Saône et Pierre-Jean ZANNETTACCI, président de la Communauté de Communes du Pays de l’Arbresle, lors de la signature du CMS de Lentilly, le 15 décembre 2017.

© Ville de Lentilly, Service Communication – décembre 2017

Logements sociaux : une politique du logement en faveur de la cohésion sociale

La loi SRU instaure un minimum de 25 % de logements locatifs sociaux pour toutes les Communes de plus de 3 500 habitants au sein d’une unité urbaine comme celle de Lyon. Lentilly s’est fixé des objectifs de rattrapage à travers un Contrat de mixité sociale signé avec l’État le 15 décembre 2017.« Nous avons pu montrer notre volonté de bien faire, tout en respectant le confort de nos administrés » estime Nicole VAGNIER, maire de Lentilly. « Ce CMS est une façon de dire que vous êtes sur la bonne voie et que l’État continuera de vous aider » en conclut Pierre CASTOLDI, sous-Préfet de Villefranche-sur-Saône.

Ce contrat établi dans le cadre d’une « démarche partenariale, opérationnelle et concertée » a été signée par Nicole VAGNIER, maire de Lentilly, Pierre CASTOLDI, sous-Préfet de Villefranche-sur-Saône et Pierre-Jean ZANNETTACCI, président de la Communauté de Communes du pays de l’Arbresle. Instauré par l’instruction gouvernementale du 30 juin 2015, ce type de contrat vise à décliner un plan d’action partenarial qui permettra d’infléchir significativement la production de logements sur deux périodes triennales : 2017-2019 et 2020-2022. Il fera l’objet d’évaluations régulières (au moins annuelles) et pourra être modifié pour prendre en compte l’évolution de la situation communale. Le CMS de Lentilly vise à « instaurer un partenariat entre l’ensemble des acteurs du logement sociale » et « une dynamique dans la durée qui permettra à la Commune de rattraper son retard en logements locatifs sociaux et ainsi atteindre 25 % de son parc total de résidences principales d’ici 2025. »

PDF Article Le Progrès CMS 19 décembre 2017 (document téléchargeable)

Pour en savoir plus sur les CMS, consulter le site du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.