RÉVISION DU PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS D’INONDATION DE LA VALLÉE DE L’AZERGUES – RÉUNIONS PUBLIQUES

Le bassin versant de l’Azergues est aujourd’hui couvert par un plan de prévention des risques naturels d’inondation approuvé par le préfet le 31 décembre 2008. En 2008, une crue importante a eu lieu sur ce bassin versant et a entraîné des dégâts matériels conséquents.
Afin de prendre en compte cet événement important et de disposer de mesures plus adaptées à la réalité du territoire et aux phénomènes potentiels d’inondation, le Préfet du Rhône a prescrit le 3 janvier 2019 la révision de ce plan.

Le plan de prévention des risques naturels d’inondation a pour principal objet de définir les mesures d’interdiction ou de prescription qui s’imposeront à toutes nouvelles constructions ainsi qu’à l’existant, en fonction du niveau de risque dû aux inondations. La non aggravation du ruissellement des eaux pluviales sera aussi recherchée, et concernera tous les nouveaux aménagements dans le bassin versant.
Afin de présenter l’avancée de cette révision, les projets de zonages réglementaires et du règlement associé, deux réunions d’information et d’échanges, ouvertes à tous, seront organisées par les services de l’État aux datés et lieux suivants  :

– le mardi 23 à Chessy-les-Mines à 19h00
– le jeudi 25 à Anse à 19h00.

Vous pouvez retrouver ici le communiquer de presse.

Influenza aviaire : le Rhône en alerte renforcée

Influenza aviaire : le Rhône en alerte renforcée

L’ensemble du territoire métropolitain a été placé le 5 novembre en risque « élevé » au regard de la progression rapide du virus de l’influenza aviaire en Europe avec pour conséquence :

La mise à l’abri des volailles des élevages commerciaux et la claustration ou mise sous filet des basses-cours dans toutes les communes ;

– l’interdiction de l’organisation de rassemblements et de la participation des volailles originaires des territoires concernés ;

– des conditions renforcées pour le transport, l’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et l’utilisation d’appelants ;

– l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l’arrivée de la France jusqu’au 31 mars ;

– La vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet. Les modalités de mise à l’abri ont été adaptées afin de prendre en compte les conditions de production, notamment pour les élevages plein air ou sous cahiers des charges spécifiques. Afin de mieux détecter l’apparition de cette maladie chez les oiseaux, les détenteurs non professionnels d’oiseaux en basse-cours doivent se déclarer en mairie ou par voie dématérialisée. https://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/particulier/effectuer-une-declaration-55/article/lutter-contre-l-influenza-aviaire-498

Important :  L’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’Homme par la consommation de viandes de volailles, œufs, foie gras et plus généralement de tout produit alimentaire.